Roches métamorphiques à protolithe magmatique basique

 

Carrière d'éclogite de la Gerbaudière (85)

Carrière d’éclogite de la Gerbaudière (85)
Cliché André Pouclet

Carrière d'éclogite de la Gerbaudière (85)

Carrière d’éclogite de la Gerbaudière (85)

 Section polie d'une éclogite de la Gerbaudière (85)

 Eclogite de la Gerbaudière (85)
Section polie

Remarquer le litage des cristaux de grenat qui serait un héritage de leur sédimentation dans la chambre magmatique et la présence d’une auréole de hornblende (amphibole) autour de chacun d’entre eux, résultat d’un rétro(méta)morphisme lors de l’exhumation de la roche.

 Recristallisation dans une fissure au sein de l'éclogite (85 - Saint-Philbert-de-Bouaine)

Recristallisation dans une fissure

 Détail de la recristallisation précédente

Détail

Les grenats sont bien visibles mais de petite taille et la roche présente un faciès très voisin de celui d’un gabbro de type Le Chenaillet avec de très gros cristaux noirs et blancs.

On aurait donc là, dans cette fissure, un gabbro et peut-être le protolithe de l’éclogite qui aurait échappé au métamorphisme de HP-BT !

En fait, non !  il ne s’agit que d’une convergence de faciès car les gros cristaux noirs présents ici ne sont pas des cristaux de pyroxène mais d’amphibole. La roche ci-dessus est par conséquent à amphibole et plagioclase.

Il s’agit d’une de ces amphibolites tardives qui se sont développées le long de fractures ou en bordure des boudins d’éclogite et qui ont pris parfois un aspect « pegmatoïdique ». On peut le vérifier facilement sur le bloc photographié : cette amphibolite « pegmatoïdique » se présente en effet comme une zone planaire d’au plus un mètre d’épaisseur et séquente sur la foliation syn-éclogitique.

Elle est donc tardive par rapport à l’éclogite dont la foliation est précoce (Gaston Godard)

Une réflexion au sujet de « Roches métamorphiques à protolithe magmatique basique »

Les commentaires sont fermés.